Programme Be The Hero

Le programme BeTH.

Le programme BeTH ce sont 14 projets ambitieux, d’avenir, portés par 16 Spirits. Des athlètes passionnés qui cherchent un accompagnement et un soutien pour réaliser leur projet.
Des aventures humaines, environnementales, des accomplissements personnels, la concrétisation d’un travail acharné.

Tout au long de l’année, Arkose via son programme BeTH, va accompagner et faire grandir de manière responsable ces Spirits soigneusement sélectionnés. Avec le soutien et la participation de parrains et marraines renommés issus du monde de l’escalade et de la montagne, les Earth, guides et inspirations pour les Spirits, Arkose va permettre de créer des synergies, une dynamique positive et entrainante pour que chacun apprenne de l’autre, se professionnalise et que les projets se construisent et évoluent côte à côte, en s’épaulant parfois. Vous pourrez suivre toutes les aventures des Spirits et l’avancement de leurs projets ici et sur les réseaux Arkose !

#bethbyarkose

Les Spirits.

Mathilde Becerra

Après plusieurs années de compétition internationale, Mathilde décide de se reconcentrer sur l’essentiel : l’aventure outdoor au sens large, randonnée, trail, escalade en falaise, cascade de glace, … Elle veut explorer la beauté de la nature. Elle cherche aujourd’hui à donner une nouvelle dimension à ses projets en alliant l’aspect sportif à des valeurs humanitaires et environnementales.

Son projet : accompagner la population népalaise de grimpeurs à travers plusieurs actions comme l’ouverture de nouvelles grandes voies sportives accessibles à tous, le partage de méthodes d’entrainement, la création d’une salle de bloc. Mais aussi profiter de ce cadre exceptionnel pour se lancer à la conquête de divers sommets alentour.

Les frères Mawem

Originaires d’Alsace, Mickael et Bassa ont déjà fait parler d’eux dans le milieu de l’escalade. Micka s’est tourné vers le bloc, Bassa vers la vitesse. Malgré des disciplines de prédilection différentes, ils se retrouvent tous les deux qualifiés pour les premiers Jeux Olympiques de l’histoire de l’escalade ! 

Leur projet : les Frères Mawem voient les choses en grand et ne se rendront pas à Tokyo uniquement pour tâter le terrain. C’est avec hargne et détermination que la fratrie aborde les JO.

Pierre Le Cerf

Etudiant en STAPS, Pierre grimpe depuis l’âge de 6 ans. L’escalade prend aujourd’hui de plus en plus de place dans sa vie. A 19 ans, il y consacre plus de temps et s’entraine pour atteindre les objectifs de compétition qu’il s’est fixés.

Son projet : faire son premier 9B mais aussi représenter la France aux JO de 2024. En bonus arriver dans le top 15 des falaisistes mondiaux par ses réalisations.

Maelys Agrapart

Souriante et ambitieuse, Maelys est passionnée d’escalade et de sports outdoor. Ouverture vers les autres, expéditions à travers le monde à la recherche d’un nouveau challenge, dépassement de soi, voilà ce qui la motive au quotidien. Elle aime partager sa passion.
Après s’être posée beaucoup de questions, Maelys souhaite construire sa vie autour de sa passion pour l’escalade. Elle se construit son eco-système, se forme, devient professionnelle… Tout en s’investissant dans son entraînement.

Son projet : allier vie professionnelle et sa passion pour l’escalade, notamment en se formant en tant qu’ouvreuse. Elle n’oublie pas la compétition et rêve secrètement des Jeux Olympiques !

Clément Lechaptois

Grimpeur et ouvreur national, Clément s’est créé au fil des années sa propre identité de grimpeur. S’il a participé à de nombreuses compétitions, Clément, amoureux de la nature, a toujours cherché à garder un pied sur les blocs extérieurs. Il est aujourd’hui considéré comme l’un des meilleurs grimpeurs de bloc outdoor français avec à son actif plusieurs blocs en 8b+, 8c.

Son projet : faire les plus beaux blocs de la planète, la difficulté le stimule et le challenge. En parallèle de ce projet sportif, Clément veut continuer à travailler à la création de plusieurs outils d’entrainement pour l’escalade.

Valentine Mangin

Après avoir quitté Nancy suite à la fermeture de son club et avoir fait quelques années dans le pôle de Voiron, Valentine a aujourd’hui rejoint le club de Massy où elle s’épanouit pleinement. Elle remporte le titre de championne de France du combiné en 2019.

Son projet : se qualifier pour les JO 2024 tout en obtenant d’excellents résultats dans les compétitions nationales et internationales en bloc et en difficulté.

Jérémy Bonder

C’est à 8 ans que Jérémy découvre l’escalade et trouve alors sans le savoir sa vocation. Déterminé et passionné, Jérémy vit escalade et ne s’arrête que lorsqu’il atteint ses objectifs. Membre de l'équipe de France, 5ème aux Championnats du Monde de bloc de 2018, il pratique à la fois le bloc et la difficulté. Curieux de tout, il s’investit toujours à fond dans ses projets et se donne les moyens de réussir.

Son projet : performer, toujours plus. Devenir champion olympique aux JO de 2024 en combiné diff / bloc et poursuivre ses performances en extérieur dans les plus hautes cotations en bloc et en falaise.

Nicolas Pelorson

Passionné d’escalade depuis 12 ans, Nicolas déménage sur Paris pour se consacrer à l’entrainement et la compétition. Il s’est notamment qualifié pour plusieurs coupes du monde. C’est également grâce à ce déménagement qu’il découvre le potentiel illimité de la forêt de Fontainebleau.

Son projet : répéter et ouvrir de nouvelles lignes à Fontainebleau, aussi dures que belles. Animé par le dépassement de soi, il veut continuer à prendre plaisir à s'investir dans des escalades extrêmes.

Caroline Sinno

Grimpeuse passionnée, Caroline est amoureuse de la forêt de Fontainebleau qu’elle n’a pas fini d’explorer et qui la surprend à chaque sortie. Elle aime apprendre au contact de grimpeur de sa génération comme s’inspirer de ceux qui sont passés avant elle.

Son projet : réaliser des performances à Fontainebleau mais aussi en Suisse où elle aimerait rester suffisamment longtemps pour une exploration profonde. Elle veut aussi valoriser la place des femmes dans le monde de la grimpe avec un projet de série de vidéos.

Solenne Piret

Architecte de métier, Solenne reprend l’escalade en 2017 à Arkose Nation, après une pause de 10 ans pour se consacrer à ses études. Handicapée d'une agénésie de la main, elle remporte deux années consécutives le titre de championne du monde de paraclimbing.

Son projet : donner au sport une place de premier rang dans sa vie en conservant son titre de championne du monde en 2023 et devenant la première championne de l’histoire de l’escalade aux Jeux Paralympiques. Mais aussi être une pionnière pour changer la perception du handicap et définir de nouveaux standards pour les générations futures.

Les frères Ladevant

Tristan et Louna. Ce binôme de frères aux caractères complémentaires est passionné. Membres de l'équipe de France de cascade de glace depuis 5 ans, faisant partie des 10 meilleurs mondiaux, ils s’épanouissent dans leurs voyages à la recherche de nouveaux défis à relever lorsqu’ils ne sont pas sur les circuits de compétition.

Leur projet : partir à l’ascension des cascades de glace encore peu explorées en Turquie, mais aussi réaliser un film de leur expédition en Inde où ils souhaitent explorer les nombreuses faces du Rangtik glacier.

Flavy Cohaut

A seulement 18 ans, Flavy fait partie des meilleurs espoirs français de l’escalade et remporte à 3 reprises le championnat de France de bloc d’escalade. Après avoir grandi à Chaumont, elle débarque en région parisienne pour pouvoir s’entrainer toujours plus et accéder à un plus grand nombre d’infrastructures.

Son projet : gagner le championnat du monde jeunes pour sa dernière année dans cette catégorie. Mais à plus long terme, elle vise une qualification pour les JO !

Hugo Parmentier

Passionné depuis toujours, Hugo à eu l’occasion de s’essayer à différentes facettes de la grimpe : couenne, grande voie, bloc, deep water soloing, … Aujourd’hui étudiant en kinésithérapie, il se sert de son métier pour partir à l’aventure.

Son projet : réaliser différents blocs : le 9b de Eagle4 pour se rapprocher un peu plus d’une vie de grimpeur professionnel, un 8b+ en forêt de Fontainebleau, « La Voie Petit », un 8b max dans le massif de Chamonix.

Manon Hily

Infirmière de métier, Manon a toujours réussi à allier sa vie professionnelle à l'escalade de haut-niveau. Après plusieurs saisons en équipe de France de Bloc et de difficulté, c'est finalement en falaise qu'elle arrive le plus à s'exprimer.

Son projet : conserver son excellent niveau outdoor et réaliser "Biographie", la voie mythique de Céuse pour devenir ainsi la deuxième femme à y parvenir !

Les Earth.

Le programme BeTH ce sont aussi les Earth, figures emblématiques du monde de l’escalade et des sports outdoor. Source d’inspiration pour les Spirits et la communauté Arkose dans son ensemble, ils apportent leur expertise aux projets sélectionnés et qui sont prêts à porter haut les valeurs chères à Arkose.

 

Mathieu Maynadier

Guide de haute montagne depuis plusieurs années et coach des équipes nationales d’alpinisme de la FFME, Mathieu est devenu l’une des figures emblématiques de l’alpinisme français. Avec une paire de crampons et un piolet, aucune ascension ne lui résiste.

Après plusieurs expéditions, de la Cordillère Darwin en Amérique du Sud à l’ouverture de nouvelles voies sur le sommet sud du Meru dans le nord de l’Inde en 2019, Mathieu participera au projet socio-éducatif et environnemental Maewan.

Mélissa Le Nevé

C’est à l’âge de 15 ans que Mélissa découvre l’escalade. Après plusieurs années en compétition, cette passionnée de voyages et de naturopathie décide de se consacrer pleinement à l’escalade en outdoor et de se faire plaisir en découvrant des spots magnifiques.

L’escalade lui permet de s’évader du quotidien et de repousser ses limites. Lorsqu’elle grimpe, elle aime prendre plaisir à rechercher la perfection, le beau mouvement, l'esthétisme de la discipline, tout en respectant la nature et en la valorisant.

Nicolas Favresse

Ce grimpeur belge découvre l’escalade avec ses frères sur les côtes méditerranéennes pendant leurs vacances d’été pour passer d’une grotte à l’autre sans nager.

Son terrain de « jeu » favori ? Les big wall vierges en haute montagne et régions polaires sur lesquels il aime se reconnecter à la nature, repousser ses limites mais aussi, plus insolite, jouer de la musique. Chaque année est l’occasion pour ce globe-trotter musicien et bon-vivant de se lancer dans de nouvelles expéditions originales et impressionnantes qu’il aime filmer et partager.

Nicolas Januel

Ancien entraineur et préparateur de l’équipe de France d’escalade, ce grimpeur atypique est finalement retourné à ses premières amours : la compétition. Outdoor comme indoor sont ses terrains de jeu. Discipliné et persévérant, il ne renonce jamais et se donne les moyens d’atteindre ses objectifs.

Ce qui compte avant tout ? Se challenger, mais surtout partager et échanger avec les autres grimpeurs, peu importe les niveaux ou les objectifs de chacun.

Nina Caprez

Née en Suisse dans la vallée de Prättigau, Nina est aujourd’hui considérée comme l’une des meilleures grimpeuses mondiales. Elle découvre l’escalade sportive à l’âge de 17 ans, et après plusieurs années en équipe nationale, elle quitte le monde de la compétition dans lequel elle ne se retrouve pas.

Elle cherche avant tout à se challenger elle-même, à grimper par passion et se faire plaisir avec de nouveaux défis et des ascensions souvent spectaculaires. Toujours avec un souci d'équilibre personnel et de partage avec la communauté.

L’équipe BeTH.

Louis-Marie
Vivant.

Régisseur
BeTH.

Spécialiste du monde de la grimpe et amoureux des challenges entrepreneuriaux, Louis-Marie accompagne au quotidien les spirits pour driver la bonne réalisation de leur projet.

Son parcours :

consultant en stratégie et régie pour l’INSEP et pour des marques outdoor (Picture Organic Clothing, arkose&co, Rossignol, Les Menuires,…)

entrepreneur et développeur de l’Agence Innovation Responsable et de plusieurs associations («Protect Our Winter France», Team Corti FFME, Montagne Agile et Durable).

Alice
Garnier.

Chef de projet
BeTH.

Avec une formation en « Sport, Expertise et Performance de Haut Niveau » et passionnée d’escalade, Alice pilote la production du programme BeTH et en assure le bon suivi général.

Son parcours :

assistante Chef de Projet au Carrefour SporTalents de l’INSEP

master « Sciences, Expertise et Performance de Haut-Niveau – Ingénierie de Projet Fédéral » à l’INSEP

master « Marketing et Communication » à l’ESGCI

responsable sponsoring et partenariat du groupe arkose&co

Diane
Saint-Jean.

Experte communication
BeTH.

Adepte du brand content et des belles images, Diane délivre les clefs de la communication aux spirits pour les aider à valoriser leur projet et faire briller leur talent.

Son parcours :

responsable projets en agence de commmunication et production (Elegangz, Splendens, Azilis, Fred et Farid)

consultante en stratégie de communication et évènementiel pour des start-ups

directrice marketing et communication du groupe arkose&co

Les clubs.

Avec le programme BeTH, Arkose souhaite soutenir le travail des clubs et les accompagner comme un vrai partenaire pour une mission commune : faire grandir les talents de la grimpe et faire rayonner les valeurs de l’escalade.

BeTH propose aux équipes compétition des clubs partenaires un accès gratuit et illimité aux blocparks Arkose, MRoc et aux salles MurMur, mettant ainsi à leur disposition des installations pro et des ouvertures variées et de grande qualité pour compléter et booster leur dynamique performance.
Les équipes compétitions de ces clubs peuvent ainsi non seulement s’y entraîner au quotidien, mais aussi programmer facilement des stages partout dans le réseau en profitant de l’accueil et de l’émulation du club résidant.

Arkose organise au moins 2 fois par an des masterclass animées par des coachs internationaux d’autres fédérations et dédiées aux staffs des clubs partenaires, pour des moments de formation, d’inspiration et de partage.

Vous êtes un club, vous avez un blocpark Arkose à proximité immédiate ? Ecrivez-nous et parlez-nous de votre projet à beth@arkose.com

Les questions
clefs.

Les questions que vous allez (sûrement) fréquemment vous/nous poser.

Non. Bien sûr, nous souhaitons pouvoir accompagner des compétiteurs, car cela fait aussi parti intégrante de l’escalade. Et parce que vouloir devenir champion du monde ou champion olympique est un vrai projet de vie. Mais pas que … Le programme BeTH est ouvert à toutes les dimensions de l’escalade : indoor/outdoor, bloc/longue voie (…), montagne et alpinisme, ou un mix de tout ça. C’est le projet porté par l’athlète qui aura de la valeur.
Non. Il n’y a pas d’âge pour avoir des rêves et suffisamment de culot pour avoir envie de les réaliser. Et donc dans l’absolu, c’est ouvert à tout le monde, sans distinction d’âge, de sexe, de situation géographique…
Non. BeTH veut raconter des histoires, et valoriser des grimpeurs et leurs projets. Nous ne ne voulons pas faire d’eux des hommes et des femmes sandwich. Nous pensons même que ce serait contre-productif de le faire. Les spirits seront libres, libres d’être eux-mêmes. A leurs couleurs. Pour nous, cette liberté est un facteur clé de succès pour que chacun puisse atteindre ses objectifs. Par contre oui, nous voudrons raconter les histoires des spirits. C’est d’ailleurs tout le sens et l’engagement des spirits : servir d’exemples, pour donner envie à chacun de devenir l’entrepreneur de sa vie et d’oser vivre ses rêves. Des ambassadeurs, dans le plus beau sens du terme. Et évidemment, on serait fier que certains aient envie de porter les couleurs de BeTH 
Non. Les spirits seront évidemment un collectif. Et si tout se passe bien, nous comprendrons qu’avancer ensemble nous permettra d’atteindre plus facilement nos objectifs individuels.  Nous allons vivre une aventure collective, mêlant nos propres aventures. Nous allons partager, proposer, inspirer, se soutenir. Mais définitivement pas de Club Arkose. Car le programme BeTH consiste à déployer une nouvelle dynamique en direction des clubs pour leur être utile localement et compléter leur action via ce soutien à leurs athlètes dans leur projet de vie sportive. Chaque spirit peut donc rester dans le club de son choix. Là où selon lui, il trouvera les meilleures conditions pour se révéler et concrétiser son projet. D’ailleurs, il y aura peut-être des spirits sans club qui sait ?
D’abord, c’est quoi la régie. Pour nous, c’est un pool de personnes aux compétences variées qui pourront être mobilisées pour aider un spirit dans son projet. C’est Louis-Marie, qui connait un rayon en développement de projets socio-pro et en sport de Haut Niveau. Ce sera d’ailleurs l’animateur de la régie, en contact direct avec les spirits. C'est Alice pour le pilotage de la production, la gestion administrative, les contacts réguliers pour échanger des nouvelles. Et c'est toute l’équipe arkose&co pour tout le reste.
Ah ça, ça dépendra beaucoup de vous 🙂 Certains auront besoin ou envie de beaucoup nous mobiliser, d’autres (beaucoup) moins. Ce qui est sûr, c’est qu’on sera là pour vous, par exemple sur les compétitions, au cas où.  Et toujours en complément du staff de votre club. Et nous nous verrons au moins 4 fois par an lors des masterclass. On veut être là, et on souhaite que vous soyez là. Mais nous doutons que vous ne nous trouviez trop présents. Si c'est le cas, il suffira de nous le dire !
Sincèrement, on ne voit pas trop. Nous prenons l’engagement de soutenir les Spirits pour qu’ils puissent au mieux atteindre leurs objectifs, et nous mobilisons pour ça des moyens humains, techniques et financiers à travers BeTH. Les Spirits prennent l’engagement de partager leurs histoires pour inspirer la communauté, et de s’engager à fond dans leur projet. Après, tout reposera sur des valeurs simples mais terriblement puissantes que sont la confiance, la transparence, l’investissement… Et au « pire », c’est aussi pour ça que les « contrats » dureront 1 an, évidemment renouvelables : pour que chacun reste libre de rester ou pas dans cette dynamique. Si quelqu’un trouve qu’il y perd, il pourra facilement partir.
Nous voulons raconter des belles histoires vraies. Nous voulons inspirer la communauté des grimpeurs. Pour ça, nous devons non seulement trouver ces belles histoires (les vôtres), mais aussi les aider à se réaliser. C’est une relation gagnant-gagnant, vu de notre côté. Et aussi une responsabilité de notre part, et de la vôtre. Un engagement, d’abord moral d’ailleurs.
Nous voulons de chouettes projets, de belles histoires. Nous voulons des valeurs et de l'engagement. Nous voulons du culot, des rêves, des « cap ou pas cap ». Nous voulons des succès, mais aussi des défaites. Parce que c’est le jeu, et on le sait. Nous voulons des joueurs, avec le sourire aux lèvres et la hargne au ventre. Nous voulons des étoiles dans les yeux. Et on sait qu’on aura aussi des larmes, des doutes, des déceptions. Parce que c’est le jeu, et on le sait. Nous voulons des entrepreneurs, des gens qui prennent des risques.  Nous voulons des gens qui s’investissent, dans leur projet et dans le collectif BeTH. Des gens qui trouveront un sens à cette aventure.
Nous ne voulons pas des nombres de like sur facebook. En tout cas, pas que. Nous ne voulons pas avoir à négocier. Nous ne sommes pas dans une démarche commerciale. Nous ne voulons pas des projets dont on connait déjà la fin. Parce que c’est justement cette part d’inconnu qui donne du piment. Nous ne voulons pas 15 fois le même projet. Nous ne voulons pas des projets vagues, comme « je veux grimper toute l’année sur les plus belles falaises du monde ». Oui, nous aussi on voudrait. Nous ne voulons pas donner de l’argent de poche, ou payer des vacances. Nous ne voulons pas se voir qu’une seul fois par an.
Les projets seront sélectionnés sur des critères objectifs. Mais aussi subjectifs !  Est-ce que le projet nous fait rêver, et fera rêver la communauté ? Est-ce que le projet nous semble viable, est-ce qu’il a au moins une chance de réussir ?  Est-ce qu’on y croit ? Est-ce que le projet est un minimum construit ? Est-ce qu’on voit comment et pourquoi nous serons utiles ? Est-ce que nous avons le sentiment que le candidat va s'impliquer dans son projet, mais aussi apporter aux autres spirits ?
Evidemment, dit comme ça, non. Mais on veut faire notre part ! On sait très bien que même l’accompagnement BeTH ne suffira pas à lui seul à ce que les spirits atteignent leurs objectifs. Mais nous voulons permettre de créer la différence.  De se rendre vraiment utiles. C’est pour ça que nous voulons faire moins mais mieux. Si on est bons, nous allons aider jusqu’à 15 personnes à vivre des projets porteurs de sens. On espère qu’après il y aura un effet domino, donnant envie à d’autres d’oser. Et puis, qu’est ce que nous avons à perdre ? On connait, on est aussi passés par là, à devoir convaincre avec des projets un peu fous, à rencontrer des personnes qui nous ont fait confiance et qui nous ont aidés.  Et est-ce qu’ils ont changé le monde ? Le nôtre, oui. Et c’est déjà un bon début. A nous de rendre la pareille.
Rendez-vous en septembre prochain pour postuler à l'édition BeTH 2021 !