Actualités

Photographe Aurele Bremond

 

La Rage d’Adam 9b/+ Hugo Parmentier

Hugo Parmentier est en train de devenir un performer de voies dures… Après Eagle 4 torché l’année dernière, on le voit dans une vidéo récente mettre des runs dans l’une des voies les plus dures de France, nichée dans un site majeur La Ramirolle au Verdon. Il s’agit de La Rage d’Adam, un 9b/9b+ libéré par Seb Bouin, le sur-performer Français, qui aura réussi à vaincre cette superbe ligne entièrement naturelle qui raye un dévers à 60 degrés et qui aura laissé la star Adam Ondra en échec, d’où son nom.
Alors comment Hugo s’est il retrouvé à mettre des runs dans cette voie extrême, quelles sont ses méthodes, son entrainement, comment sent-il l’enchaînement ? Toutes ces questions nous sommes allé les lui poser.

 

Hello Hugo, on a vu cette vidéo de toi en train de travailler la Rage d’Adam. Alors dis nous, pourquoi as-tu choisi cette voie ? Est-ce une suite logique à Eagle 4 ?

La vidéo de Seb dedans m’a sur-motivé !! Les photos aussi. Le crux est majeur, surtout le grand croisé et le ballant qui s’ensuit. On en avait aussi parlé avec Clément Lechaptois car on avait bien compris que la voie était très bloc et que ça pouvait nous convenir.

C’est potentiellement le niveau au-dessus de Eagle-4, alors je me suis dit qu’il fallait voir ce que ça donnait. Pour avoir un autre avis sur le niveau d’un 9b. Et vérifier si Eagle était vraiment extrême ou non. Finalement je suis allé début juin dans le Verdon pour tâter le chantier et faire quelques grandes voies avec les “Deblayes”.

Es-tu allé voir Seb Bouin pour discuter avec lui de ses méthodes ? Il t’a donné des conseils ?

Seb a été très cool en m’appelant juste après mon premier mini trip dans la voie. On ne se connaissait presque pas et j’ai trouvé la démarche super cool. On a un peu parlé méthodes mais surtout conditions météo à la Ramirole et le temps investi par Seb dans la voie (les endroits où il était beaucoup tombé, les phases de progression etc.) C’était génial d’avoir une idée du chantier que cela a représenté !

Sur la vidéo on te voit galérer sur le pas à partir de l’inverse, juste avant de te mettre en position pour le gros croisé, à un endroit où Seb est stat. Lui cale un gros genou alors que toi tu mets un talon qui semble moins efficace et qui rend le mouv’ aléatoire. Qu’est ce qui explique que la méthode de Seb ici ne te convient pas ?

En fait, on a plus ou moins les mêmes méthodes avec Seb à partir du croisé. A part quelques pieds différents et des inter en plus de mon côté. (Il met aussi le talon coincé pour le grand croisé!). Ce qui change beaucoup c’est justement ce pas de l’inverse. C’est le premier mouv’ après un repos “correct” pendu sur les bras. Seb arrivait à mettre un double-genou avec les pieds à hauteur des mains. Cela lui permettait d’attraper l’inverse, de se replacer et d’attraper la petite colo stat. De mémoire il n’est quasiment jamais tombé là. Moi je n’ai pas un segment assez grand pour valoriser le genou. Et il n’y a aucun autre pied.

Alors la seule méthode que j’ai trouvée c’est cette fermeture sur l’inverse de face, un talon très haut et l’envoyade dans la petite colo. C’est très aléatoire. Je suis tombé tout l’été à ce mouvement (15/20 jours je pense). C’est mon crux. Seb explique dans son interview que cette voie démarre par une section rési en 8c, suivie d’une dizaine de mouv’ bloc niveau 8b.

Ton niveau max en bloc tourne justement autour de 8a+/8b non ? Du coup quel regard portes-tu sur cette description ? As-tu déjà réussi à enchaîner la section de bloc ?

Je pense aussi que c’est dans ces niveaux là. J’aurais dit 8b+ (au vu des cotations à la Ramirole) puis 8b+ bloc.
En partant en position pour faire le croisé, j’ai dû faire la fin du crux une bonne dizaine de fois. Les deux mouvements d’avant et la mise en place sont vraiment extrêmes et me pompent toute ma force. J’étais encore loin d’enchaîner la totalité du bloc.

Comment envisages-tu cette voie ? Penses-tu pouvoir t’investir dedans durant des années comme Seb a pu le faire ? Lui habitant beaucoup plus près que toi, le parisien (réf à la bande des parisiens de Tribout et Le Menestrel des années 90 NDLR), comment vas tu t’organiser pour faire le siège de la voie ? Et d’ailleurs est-ce que cela fait partie de tes projets ?

Je n’ai pas encore prévu de passer des années dans cette voie ahah ! Mais il paraît que Sylvain Millet ne s’attendait pas à passer 10 ans dans Biographie après sa première saison dedans. Jamais je ne repasserai un été complet au même spot à n’essayer qu’une seule voie. C’est génial car on n’utilise presque pas la voiture, on vient simplement. Mais pour faire des voies à ma limite je dois m’entraîner régulièrement en salle ou faire du bloc. En tout cas changer d’air ! J’ai fini par m’étouffer en grimpant toujours dans la même voie.

C’est sur que tomber au même mouvement des jours entiers n’a pas aidé non plus ahah ! Dès que le secteur est sec j’y retourne en tout cas!

Comment comptes-tu t’entraîner pour te donner toutes les chances de faire la croix ? Reproduire la section de bloc dans un de tes blocparks préférés ? Travailler les filières musculaires mises à contribution pour cette voie ?

Cet hiver je fais pas mal de bloc. En partie pour gagner le manque de force dans le crux. A l’approche de la saison je pense que je ferais un peu de spécifique : pré fatigue en faisant une boucle puis bloc long typé arqué et gainage. Je pense que c’est à Pantin ou à Massy que je pourrais reproduire le crux. En effet le mur doit être à 60° à cet endroit. C’est assez rare les murs comme ça ! C’est Antonin Rhodes qui a équipé cette voie. De l’avis de Seb les mouvements de la section de bloc sont justes lunaires…

Comment apprécies-tu la vision des ouvreurs comme Antonin qui arrivent à voir des voies là où les meilleurs grimpeurs du monde ont du mal à imaginer des mouvements ?

J’ai eu la chance de voir Anto équiper une nouvelle voie dans le plafond de la Rami. On a aussi pas mal discuté. C’est un travail de colosse trop peu valorisé. Il passait des heures pendu dans le baudrier à se casser le cou à chercher la ligne de prise la plus logique dans cet océan de caillou.

C’était hyper inspirant d’assister à la naissance d’une voie (extrême en plus), de voir l’envers du décor. Je suis très reconnaissant de pouvoir grimper dans ses créations. Merci mec !!

Dernière question, suite à la polémique lancée par Alex Mégos sur l’utilisation des genouillères en voie et en bloc : qu’en penses-tu ? Tu utilises une genouillère adaptée pour réaliser cette voie et pourtant à part 2/3 blocages en début de voie c’est plutôt la lolotte qui est à l’honneur non ? Du coup c’est un « non-sujet » ici ?

Seb est un grand utilisateur des genouillères et a bien entendu enchaîné “La Rage” avec. Ici la polémique n’existe pas.Néanmoins c’est bien de se poser la question de son éthique en escalade. Pour ne pas assister à trop de dérives.L’éthique en escalade est bien vague. Chacun a la sienne. Moi je ne sais jamais où me placer. Par contre j’essaie d’être honnête avec moi même. Par exemple dans le bloc “Millénium” à Bleau je n’ai pas la taille pour atteindre les prises de départ. Pourquoi je me priverais de faire ce joli bloc quand on peut me hisser jusqu’aux premières prises ? Je n’ai pas l’impression de tricher, juste de m’amuser.

Pour une performance reconnue ou valorisée alors je pense qu’il faut être dans les clous et expliciter la méthode utilisée pour l’ascension. Pour les passages établis sans genouillère, je trouve ça cool d’essayer de faire comme lors de la première ascension. Et si on a la flemme d’avoir les genoux en sang pendant 1 semaine alors l’honnêteté sur la difficulté du passage est primordiale. Aujourd’hui je pars du principe que la genouillère est un outil au même titre que le chausson d’escalade. Les meilleures performances mondiales sont toutes réalisées avec les grenouillères, Adam, Jimmy Web les utilisent. Pourquoi s’embêter à ne pas les mettre ? Si c’est pour le plaisir masochiste ou pour ne pas se faire déplumer je comprends… (90€ l’unité chez la marque Send).

La der des der : tu as d’autre(s) projet(s) en tête ou c’est celui qui va t’occuper pour les mois / années à venir ?

Toute l’escalade m’occupera pour des années encore ! Des voies, des blocs et des grandes voies c’est sûr.

La der des der des der : tu t’es mis sur cette voie pour mettre un but à Adam (Ondra, NDLR) ?

Si je fais cette voie je peux arrêter l’escalade lol.