Actualités

Encore une vidéo de blocs extrêmes du légendaire Clément Lechaptois, l’un des meilleurs performers Français en outdoor…

Cette fois-ci, Clem joue à domicile puisqu’il explore les pentes de Chamonix, plutôt connues pour le ride ou l’alpinisme en trad…. Mais il nous explique.

« Tout a démarré durant le confinement de mars à mai que j’ai passé dans ma maison de famille à l’Argentière-la-bessée. J’y ai rencontré des potes de Tony Lamiche, qui avant d’être guide et rider Salomon était juste un mutant et visionnaire en bloc. Et j’ai appris que Tony avait alors ouvert plusieurs passages dans le 8 sur des rochers à Cham. Trop bien car on avait emménagé à Annecy avec Marine (Thevenet, sa copine, qui empile les perfs dans le 8a/8b, NDLR), à 1h de route du site.


La fin du confinement avec ses restrictions de trajets m’a permis de découvrir des spots proches de la maison, et je dois dire que c’était vraiment cool ! Retrouver tous ces passages relevait un peu de l’archéologie, un topo avec peu d’infos sur les blocs durs (ceux qui m’intéressaient), quelques articles dans des Grimper de l’époque, Google Earth à mon secours, j’ai pu finalement identifier la plupart des blocs ouverts par Tony. J’ai aussi contacté quelques grimpeurs locaux, certains étrangers d’ailleurs, qui semblent avoir des spots secrets bien sympas.

Bref, je suis content car j’ai pu nettoyer et répéter quelques pépites, dont le 8b+ Fan Speed. Pour la petite histoire, à l’époque Tony répétait de nombreux blocs dans le 8 dans le monde entier en commentant « c’était facile »… Fan Speed est un bloc qu’il a jugé lui-même « 8b+ dur », c’est un sacré compliment !

Ce bloc m’a demandé 6 jours de travail, dont 3 juste pour lever mes fesses du pad et tenir la première prise main droite ! La main gauche de départ est une pince hyper ouverte que je tiens très mal, le pied est vraiment super pourri, le talon doit être très précis, et tu envoies sur une main droite qui est plutôt compliquée à valoriser. Bref, 3 journées en juin dans une ambiance sans doute un peu chaude à simplement bosser cet unique mouvement ! Il faut vraiment savoir se satisfaire de petites victoires comme de simplement tenir le talon et la main gauche de départ 🙂

Je reviens en septembre et réussis enfin pour la première fois ce pas du départ dans une ambiance plus fraiche. Ensuite ça va mieux, les 4 mouvs du départ assis font quasi toute la difficulté du bloc qui est 7c en départ debout.
Je kiffe vraiment bien de découvrir un secteur proche de chez moi, j’avais ressenti la même chose à Rioupéroux ou le Grand Sablat lorsque j’explorai le chaos de blocs à la recherche des passages ouverts par Julien (Nadiras NDLR).


La prochaine étape à Cham c’est d’ouvrir moi même de nouveaux blocs, le potentiel est probablement immense au niveau du Plan de l’Aiguille, vers 2500m d’altitude, et c’est un super spot d’été du coup ! Malheureusement ces blocs sont un peu la conséquence du réchauffement climatique, entre la montagne qui s’effondre et le glacier qui remonte en découvrant ces masses de granite compactes… j’en profite mais il ne faut jamais oublier que ces rochers sont la preuve que nos activités humaines laissent des traces indélébiles sur la nature….

Soyons respectueux de ces lieux qui nous sont chers et préservons-les ! »

Photos © Thomas Lindinger